https://www.facebook.com/araxis.minos

jeudi 22 août 2013

Victime de la rime : chansons drôles, engagées, mais pas trop.







Dans ses chansons décalées, Simon interprète des personnages ambivalents, partagés entre l’enfance et le monde des adultes, la gauche et la droite, la joie et la douleur. Entre bobo et beauf, il devient «Bobov». Mi-costard, mi-clochard, il est «mendiant à mi-temps». Fleur bleue et dahlia noir, il se sent «polar dans un polar». Pieds sur terre et tête en l’air, il chante les petites crottes des trottoirs. Dans son tour de chant en solo, il passe du rire aux larmes et de la guitare au piano.

Mon disque "Public captif" en écoute :

https://soundcloud.com/simon-amilhaud-620228713



Fiche technique : 
Durée : jusqu'à 1h30
Espace scénique : 2 m sur 2 m.
Seul sur scène
Guitare, piano, ukulélé et même des maracas.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire